CN3 : Hong Kong, c’est la Chine

Je ne m’y attendais pas. En même temps ce n’est pas la première fois que je suis surprise par une destination, j’ai qu’à regarder Google image avant. Mais non je ne le fais pas. Je ferme les yeux quand les gens me montrent leurs photos. Je ne veux pas savoir à quoi ça ressemble. Je veux qu’on me le décrive, je veux l’imaginer et voir ce que c’est en vrai. Sinon, il n’y a plus de surprise, plus d’intérêt… Hong Kong m’a choqué. Je pensais enfin quitter la Chine après un mois, j’étais prête à retrouver ma liberté et un goût d’Europe. Mais non Hong Kong, quoi qu’on en dise, c’est la Chine, ça ressemble à la Chine, les VPN en moins. Si vous vous baladez dans le quartier business, oui vous voyez beaucoup de blanc en costard, ça à des airs de la City, mais si vous le quittez, c’est la Chine pas l’Europe. Les Anglais sont partis il y a seulement 20 ans, mais on a l’impression qu’ils sont partis il y a un siècle déjà. Ici c’est l’Asie, tout est entassé, serré, c’est presque étouffant avec ces gratte-ciels qui vous donnent le tournis et tous ces pont pour piétons qui s’entremêlent dans le ciel, surtout après les grands espaces autour de Guilin. Même les auberges sont petites, on se croirait dans des cages à lapin pour certaines. Hong Kong, c’est une de ces villes chinoises que j’avais imaginées et que je n’avais jusqu’à présent pas vraiment trouvé. C’est dans cet état là que lui, il m’a trouvé.

capture-de28099c3a9cran-2019-11-21-c3a0-17.11.38-e1574316934738.png

Arnaud, la trentaine, Français et déjà sur la route depuis plusieurs mois. Il a quitté son taf pour devenir moniteur de parachute. Il est parti aux US pour ça, mais il n’est pas devenu moniteur de parachute au final. Les choses se passent différemment parfois, on prend un autre chemin plus alléchant à ce moment-là. Il est ensuite parti en Asie : Bali, les Philippines, Singapour, le Népal, le Japon, Taiwan et autre. Il a tout de suite capté que j’étais Française, il est doué pour deviner les accents. Il peut faire la différence entre les Allemands et les Hollandais en écoutant leur anglais !

On a partagé les dumplings qu’il venait d’acheter et puis on avait encore faim, alors on est sorti en racheter d’autres. Le lendemain on s’est baladé dans le quartier des affaires, on a cherché le Pierre Hermé (#UnePenséePourLesAnciensCollègues), et puis on n’a rien acheté car les macarons étaient plus chers que sur les Champs Elysées… On a trouvé un sandwich jambon-brie (bon ok, HK ce n’est pas totalement la Chine) et on a parlé écologie. Beaucoup. Je venais de voir plusieurs vidéos à ce sujet ; il m’aura certainement pris pour une activiste méga-engagée, ce que je suis bien loin d’être. Et puis après avoir escaladé Victoria’s Peak toute seule comme une grande (ça monte grave cette colline), on s’est retrouvé autour d’un pho vietnamien. Tellement bon d’avoir de nouvelles saveurs dans la bouche. (Bon ok, HK ce n’est pas totalement la Chine)

Deux jours plus tard, il a suivi un autre de mes plans bancals : la section 2 du trail MacLehose. RDV 8h (il est à l’heure !), j’ai une vague idée de comment y aller et en revenir et de ce qu’il y a à voir : des plages. Il est classé dans les 20 plus beaux trails par National Geographic, on ne devrait pas être déçu. Et on ne l’a pas été. Après quelques minutes à se faufiler à travers la jungle, on s’est retrouvé sur une plage paradisiaque, seuls au monde. Quelques traces de pas laissées à l’abandon. Après ces trois jours passés sur cette presqu’île, je ne pensais pas qu’Hong Kong pouvait nous offrir un tel paysage, digne d’une carte postale, le bruit des grosses vagues pour seule mélodie. On s’est assis, on les a fixées, les orteils enfoncés dans le sable, on les a goûtées. L’eau était chaude. Le Pacifique peut être chaud ? On ne voulait pas les quitter. C’est étrange de retrouver la mer. Les deux plages qui suivront ne seront pas aussi charmantes et dénuées de touristes. C’est un beau trail, plus facile que ce qu’internet indique, du moins cette section. On sera rentré par la route pour trouver le bus. Bref ce n’était pas si compliqué d’y aller et on aura quand même marché pas moins de 19km dans la journée… #JeRetourneMeCoucher

Hong Kong m’aura surprise oui, mais j’ai bien aimé Hong Kong. Le trail sauvage y est certainement pour quelque chose. J’espère seulement que les tensions vont s’apaiser et que la prochaine fois que j’y mettrais les pieds, Hong Kong ne sera plus la Chine. J’avais du mal à partir, mais ce n’était peut-être dû qu’au fait que ce soit les derniers jours de vacances pour moi. L’Australie et son café m’attendent à présent. Arnaud, lui, il a un PVT qui l’attend avant avril en Nouvelle Zélande. Il ne sait pas s’il ira encore. Moi je crois surtout qu’il devrait se pencher sur la production de film. Ils montent des vidéos de ces voyages qui sont vraiment très belles pour être faites sur un iPhone 6… Pour le moment il retourne en Thaïlande et ensuite en France pour Noël,

lui aussi il fait un retour surprise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s