CN2 : Encore toi ?

Pingyao, il fait froid. Il pleut. Lui il est à la bière. Moi ce sera thé cette fois-ci.

img_2124.jpeg
Tim, Leo and Jay dans le meilleur resto indien de Yangshuo

Leo, Allemand, 26 ans de mémoire et j’ai un doute quant à l’appellation de son métier… De toute façon, il a quitté son boulot alors aujourd’hui il est backpackeur à plein temps ! On s’est rencontré dans l’auberge à Pingyao. Mais on va se suivre tout du long jusqu’à Hong Kong. Il aura seulement quelques jours d’avance sur moi…

Tout le voyage est planifié de son côté, d’un point de vue auberges du moins. C’est le problème quand on a droit qu’à un mois de visa, il faut être un peu organisé et puis bon il est Allemand… :p Moi je sais juste où je dors le lendemain. Ce qui m’aura permis de changer tous mes plans, de laisser le Yunnan pour une prochaine fois pour découvrir les parcs de Huanglong et Zhangjiajie, et de passer moins de temps toute seule. Même sans le vouloir, je réservais les mêmes auberges que lui et comme il fait 2m04, impossible de le louper ! Ça fait du bien de voir une tête connue, il y a peu de backpackeurs au final en Chine. On n’aura pas visité grand chose ensemble, les alentours de Yangshuo en scooter électrique et Hong Kong une journée, on avait chacun nos plans pour la journée, on se retrouvait le soir. Il me présentera des Hollandais rencontrés à Pékin et retrouvés à Zhangjiajie. Je connaîtrais déjà l’un d’entre eux, Marc, rencontré à Chengdu. Je vous l’ai dit, on fait tous le même trajet…

Les alentours de Yangshuo

Il est beaucoup plus appliqué que moi : tous les soirs il écrivait son journal de bord pour pouvoir envoyer sa « newsletter hebdomadaire ». Au moins, il n’a pas oublié la moitié de  ce qu’il a fait deux mois après quand il faut écrire… J’aime bien ce moyen de garder contact en plus : toutes les semaines un petit e-mail de Leo sur l’avancé de son périple. Dommage pour moi c’est en allemand. Il est parti pour plusieurs mois. Sa première étape c’est la Chine, la deuxième le Vietnam qu’il connait déjà. Et il continuera en Aise du Sud Est. Il est pressé d’être libre, de faire ce qu’il veut et de ne pas se tenir à un programme. Il ne veut pas prévoir de rejoindre des amis quelques parts. Dans ces longs voyages, l’organisation sur le moyen/long terme, c’est une contrainte et prévoir d’être à un moment T quelque part, cela peut s’avérer une vraie contrainte. Voir des amis et la famille, c’est toujours génial, on  ne regrette évidemment pas. Mais ce n’est pas la liberté que l’on recherche. Même acheter son PVT pour l’Australie, alors qu’on a un an pour arriver dans le pays, ça peut se transformer en poids. Il faut y aller alors qu’une nouvelle porte s’est ouverte autre part. Je crois qu’on devient plus égoïste en voyageant d’une certaine manière. Ou du moins on s’autorise à l’être quelques mois et on « follow the flow ».

Il est végétarien et ce n’est pas facile en Chine… Alors il est impatient de retrouver le Vietnam. On est tous fatigué de la Chine après un mois ! Je ne te souhaiterai pas de revenir grandit de ce voyage,

je pense que 2m04 c’est suffisant…

Une réflexion sur “CN2 : Encore toi ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s