P2 : We are the heros of our time

Le problème quand on écrit ses articles cinq mois après les faits, c’est qu’on oublie. Ce n’est pas faute de le savoir avec ma mémoire ultra sélective… Mais avant, je n’oubliais pas les prénoms. Aujourd’hui je suis incapable de les retenir. Trop de rencontres ? Mémoire sélective en pleine expansion ? Trop de mots étrangers appris et plus de place pour les nouveaux ? N’empêche que les visages, les conversations, les regards, les émotions, je ne les oublie pas. En fait, je ne retiens peut-être que ce qui est vraiment important aujourd’hui.

img_6222.jpg

Héroïne et héros, Slovaques, je ne crois pas qu’on leur ait demandé leurs boulots (oui ça non plus je ne me souviens plus…), la vingtaine, ils font notre périple… à vélo. Et oui, d’où le surnom de ‘héros des temps modernes’.

J’entends parfois les gens me dire : « T’as tellement de courage, je t’admire pour ce que tu fais. Voyager seul(e) je ne pourrais pas. » Et voyager sur un vélo pendant des mois ? Voyager trempé pendant plusieurs jours sans moyen de se mettre à l’abri, sauf sous la tente ? Voyager brûlé par le soleil ? Rouler sur la route qui mène à Chalten avec 80km/h de vent en pleine face (ce qui n’est pas loin de faire du surplace), secoué par les cailloux presque aussi gros que mon poing ? Voyager sans voir personne pendant plusieurs jours ?… Eux, ils étaient 2, mais imaginez qu’il y en a qui font cela tout seul, comme Dino. On en a croisé plus d’un, bouche bée et toujours étonnés de les voir, là, au milieu de nul part.

Parfois, j’ai eu l’impression qu’il y en avait plus qui faisaient la Patagonie à vélo qu’avec une voiture achetée au Chili. Mais c’est le regard plein d’admiration que je les écoutais raconter leur voyage. Et ils ont toujours un sourire radieux et ne se plaignent pour rien au monde, bien au contraire. Ils sont heureux de vivre au rythme de la nature. Heureux de se lever avec le soleil, de se surpasser un peu plus tous les jours, de se connaître un peu plus tous les jours, de la rencontre avec ces gens qui leur donnent un toit ou un repas pour la nuit, qui partage un musée ou un sourire. Alors non, je ne suis ni courageuse, ni admirable. Mais eux, ils le sont. Ce sont des forces de la nature, des héros pour moi. Bon déjà, je n’aime pas le vélo, donc je ne risque pas le faire un jour, mais ils ont un tel courage et une telle force de réaliser cette aventure de cette manière, quand on connaît les conditions que la Patagonie peut vous faire vivre. On était encore plus heureux d’avoir la voiture…

IMG_3412

Ce couple de Slovaques, nous les avons rencontrés au Pérou, au sud de Lima, dans un resto Colombien au bord de la mer où nous passions la nuit. Ils venaient de se faire voler. Et oui, à ça aussi ils sont beaucoup plus vulnérables. Ils se sont protégés du vent en plantant leur tente proche de notre voiture. Ils voyageaient sans réchaud, alors leur offrir un thé, c’était un cadeau de Noël. Leur périple avait commencé à Santiago, puis ils sont descendus vers le Sud, avant de remonter toute l’Argentine, la Bolivie, et enfin le Pérou. Ils touchent enfin la fin, Lima. Prenez une carte et regardez un peu ce qu’ils ont fait, quasi la même chose que nous, mais à coup de pédale, 50km par jour, pas beaucoup plus. Ils étaient fatigués ce jour-là, contents que la fin approche, même s’ils appréhendent le retour à la « vie normale ». Ils ne regrettent rien. J’imagine certaines choses qu’ils ont pu vivre, d’autres non. Un détail, et pas des moindre. On dit, nous Français et Canadiens, le Chili c’est cher. Disons que c’est cher pour un pays d’Amérique du Sud quand on veut dépenser peu. Mais, pour les Slovaques, c’est presque le même niveau de vie. Alors ils doivent encore plus limiter leurs dépenses.

Je tenais à écrire sur eux, même si je ne me souviens plus de leurs noms, pour leur rendre hommage et pour rendre hommage à tous ces bikers. Je vous admire, vous me mettez une claque à chaque fois par votre humilité et votre force.

Respect les gars !

Une réflexion sur “P2 : We are the heros of our time

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s