BA8 : Hermanito

Casquette, sac Osprey, accent du nord-américain, yeux bleus, cheveux rasés. Il est Américain, zéro doute. Il vient demander pour un volontariat dans l’auberge. Il se débrouille comme il peut en espagnol, il se débrouille bien déjà, en vrai. Je suis assise. Il ne me voit pas. Il repart; revient quelques jours après. Il ne se souvient pas de moi. Il me parle de Torres del Paine, de ce trek tant connu. Il me parle de cette marche dans la neige. Il est vraiment sympa. Il me parle de cette nana qu’il a rencontré à Lima, qui est maintenant aux US, et pour laquelle il est resté plus longtemps que prévu au Pérou. J’étais loin de me douter de l’amitié qui nous attendait. J’étais loin d’imaginer que j’accueillerais ses doutes sur mon épaule. J’étais loin d’imaginer que son épaule accueillerait les miens.

img_8770.jpg

Trevor, 26 ans, originaire de Minneapolis aux US, étudie la programmation et est barista de métier. C’est grâce à lui que tout a commencé avec le café. C’est grâce à lui que j’ai découvert une nouvelle passion. Un jour de mai, il m’a amené faire le tour des cafés de spécialité de Buenos. On est rentré en premier à Full City Coffee House. C’est grâce à lui que j’ai découvert ma deuxième maison, mes amis ici à Buenos.

Il fait les tours de nuit le lundi et le mardi à l’auberge. Comme moi, il a trouvé un boulot dans un café, un café/bar/gallerie d’artiste/tatoo-shop. Un concept unique, un concept à l’image des deux proprio, Fabi et Lea. Ca s’appelle Local. Il y bosse les autres jours de la semaine comme barista et bar-tender. Il y a, trois fois par semaine, des DJ ou de la musique live. Je n’y suis pas allée très souvent (bon presque tous les jours la dernière semaine…), mais j’ai toujours aimé l’ambiance. Décalée. Et puis aussi parce que c’est le repère des baristas le samedi. C’est un petit monde. Les baristas sont les bar-tenders de jour, ils se visitent entre eux. Ils se connaissent et se reconnaissent. Grâce à Local, son espagnol s’est vite amélioré. Pas le choix entre la musique et cet accent argentin si particulier. Il est l’attraction à Local, toutes les nanas en sont dingues : un mec aux yeux bleus avec un ‘cute’ accent, imaginez-vous !

Nos emplois du temps ne nous auront pas permis de passer autant de temps ensemble que nous aurions voulu. On passait parfois plusieurs jours sans se croiser, en vivant pourtant dans la même auberge. Mais on aura toujours pris le temps pour se retrouver autour d’un café ou d’une glace le dimanche, pour aller se poser sur la Plaza Armenia, pour découvrir un nouveau café, pour récupérer un colis à la poste (3 semaines ça nous aura pris !), pour aller goûter le nouveau cocktail d’Ani avec Dani et Alvaro, Veri, Maria et Fede, lors des événements bar-tenders.

img_0424.jpg

Tu auras été mon colloc’, mon collègue, mon ami, mi hermanito, l’homme que je voyais grandir tous les jours dans ses réflexions, avec respect. Avec énergie. C’est difficile de grandir petit scarabé. De se détacher de son éducation chrétienne et de vivre libre, au gré de ses envies. C’est difficile de trouver le juste milieu entre ses croyances et toutes ses découvertes qu’offre le voyage. C’est difficile de se détacher, de se trouver, de la trouver. En te voyant ainsi, j’ai souvent pensé à cette phrase accrocher au pan du mur de ma chambre : « Douter sans redouter fait avancer. » Tu en es une belle illustration.

Je te l’ai promis, j’irai dans le Minnesota. J’irai à Minneapolis. Je ne sais pas quand, mais je te l’ai promis. Et alors tu m’emmèneras dans tous ces coffee shop que je dois visiter, tu me présenteras à tous ceux dont tu m’as parlé. Et puis un jour, tu viendras en France et on mangera tous ces plats dont nous avons parlé. Parce que lui aussi, il adore manger. Alors merci, encore une fois.

Pour être un miracle.

Une réflexion sur “BA8 : Hermanito

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s