BA6 : Expédition Moby Dick

Et au loin je t’ai vu. Magique. Silencieuse. Curieuse. Majestueuse. Apaisante.

Douce et forte.

C’est toi qui rythmes l’écho sur les falaises.

C’est toi qui mets des sourires sur ces visages.

C’est toi qui nous attires et nous laisses sans voix.

C’est toi qui fascines tant.

IMG_9919

J’ai pris un vol direction la Península Valdés en Patagonie. Un endroit aride où la pluie est rare. Un endroit où la nature domine. J’ai pris un vol pour aller observer les baleines australes, car en septembre, c’est la meilleure période. Et je les ai vues.

A quelques mètres depuis un bateau.

A quelques centaines de mètres depuis la plage, les falaises ou encore un balcon.

J’ai réalisé un rêve.

Et tout ce que je voulais, c’était me mettre à l’eau avec elles.

Elles rythment la vie de Puerto Pirámides, l’unique ville de la Péninsule, de juin à décembre. Elles sont nombreuses à venir se reproduire dans le golfe. J’ai compté 18 tâches dans l’eau un soir, et à chaque fois, il y avait la mère et son petit baleineau.

J’ai pris le soleil et marché pieds nus dans le sable. J’ai vu un coucher du soleil. J’ai fait un trekking de 20bornes entre dunes et plage. Je ne suis pas sûre d’avoir pris le bon chemin pour ce trekking d’ailleurs. J’ai regardé les baleines sautées au loin (#ouiCaSauteUneBaleine). Je me suis laissée bercée par le râle des baleines. Et puis j’ai vu la voie lactée, et ces étoiles qui m’avaient manqué.

IMG_9967

Je suis restée chez Karina. La cinquantaine, divorcée, une très belle femme, adorable et douce. Sa maison colorée est accrochée à la colline. Depuis le balcon, on peut y observer les baleines au soleil. J’y ai rencontré Manon, une volontaire de 28 ans qui a du mal également a quitté la Péninsule. J’y ai rencontré Nico, Jérémy et Lison également. L’un est en voyage ; les deux autres font la saison touristique dans le village. Je crois que ça fait longtemps qu’ils sont sur la route. Ils sont passionnés par les baleines et les font découvrir avec plaisir. Je suis allée en Patagonie et j’ai donc rencontré… des Français.

Je suis encore plus fatiguée qu’en arrivant. Mais c’est à contre cœur que je la quitte. L’avant-goût aura été délicieux.

Vivement le mois prochain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s