J5 : Taxi and coffee

Après avoir foulé le stade d’entrainement de l’homme le plus rapide du monde, on a pris un taxi direction les Blues Mountains. Ce sont les montagnes aux portes de Kingston, au Nord.

André, c’est le nom de notre taxi driver. Il a un petit bout de six ans qu’il élève seul. Il nous a emmené jusqu’au Hollywell Park qu’il n’avait jamais visité. Il nous a donc suivi une bonne partie de la journée, timidement au début mais content. Il nous a parlé de son rêve d’aller au Canada et de conduire un gros camion. Il nous a dit « I’m sure I can survive the weather overthere ! ». Il voudrait également venir en France et voir le viaduc de Millau, il a vu un reportage à la TV qui l’a fasciné. Ça nous a fait beaucoup rire, mais ses yeux brillaient en en parlant.

Là haut, on a rencontré Adrian. Il a des plantations de café, à peu près 9ha dans les montagnes. Ce qu’il faut savoir, c’est que le café des Blue Mountains est reconnu comme le meilleur au monde. Mais avant de le gouter, il nous a fait une petite visite guidée d’une plantation. Je ne savais pas à quoi ressembler le fruit ou même l’arbre dont provenaient les graines, je ne savais pas comment on faisait du café et quel était le processus. Vous non plus ? Alors, venez en Jamaïque, venez dans les Blues Mountains. Mais je vais quand même vous confier le secret d’Adrian pour obtenir le meilleur café du monde : « Love, a lot of love and good care also ». La récolte est faite à la main et les différentes étapes prennent du temps, mais après y avoir goûté, je peux vous dire que cela en vaut la peine ! Il est délicieux. Même Maxime qui n’aime pas le café en a ramené chez lui 🙂

img_5572.jpg

Du Hollywell Park, on a une vue magnifique sur Kingston. Enfin ça dépend de l’humeur de la montagne, le temps change tous les quarts d’heure. Le brouillard et le soleil s’alternent constamment, ce qui est assez perturbant au début. Adrian nous a expliqué que le lac Mona que nous voyions, est la réserve d’eau de la ville. Quand le lac est trop bas l’été, il coupe l’eau aux foyers pendant parfois plusieurs jours. De plus, les centrales électriques sont hydrauliques… On comprend mieux pourquoi dans toutes les auberges de jeunesse, ils demandent d’économiser l’eau au maximum.

img_5574.jpg

Après notre visite guidée, la rando a enfin commencé, enfin vu l’heure, on en a fait deux petites d’une demi-heure chacune… Les Blue Mountains, c’est la jungle, on se croirait dans Indiana Jones ! Et aucune bêbête en vue 🙂 Il y a également de petits chalets dans le parc que vous pouvez louer pour la nuit. Les propriétaires nous ont fait visiter, c’est cosy, tout y est, même le frigo et le WIFI ! Le parc est calme et apaisant. Par contre, il faut réserver plusieurs mois à l’avance…

On aurait voulu rester une nuit, mais Super Mike nous attendait. André reviendra lui, il a adoré l’endroit, même s’il été épuisé de sa journée. On voulait aller au Dob Club, un bar ouvert seulement le dimanche où l’on écoute uniquement du reggae.

Mais ce sera pour une prochaine fois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s