#4 : « Puisqu’elle pars »

« Tu pars où déjà ? C’est quoi le plan de route ? Tu reviens quand ? Tu vas pouvoir en rayer des trucs toi sur la liste des « choses à voir absolument » du Lonely Planet ! »

18121038_10210771394472707_409302742947332012_o

Mon frère, 22 ans dans quelques jours, sosie non officiel de Jamy de « C’est pas Sorcier », marketeur produit en alternance pour une start-up et anecdotiquement (#QuoiCeMotN’existePas ??) mon premier soutient dans ce (TRES GROS) beau projet.

Beau projet qui devait être, à la base, un tour du monde et qui s’est transformé en billet aller sans retour déterminé (ouais rien que ça). Donc oui, je vais pouvoir en rayer des lignes de ces fameux « À faire avant de mourir », mais je ne sais pas totalement encore lesquelles :).

J’ai quand même une petite idée : se pavaner sur une plage des Caraïbes en écoutant du Marley, nager avec les tortues et monter en haut de la pyramide d’un temple Maya, me prendre en photo avec le Jésus de Rio, crier en haut des chutes d’Iguaçu, tenter d’apercevoir l’Antarctique depuis Ushuaia, voir des baleines, faire le Machu Picchu et courir dans le désert de sel en Bolivie… Et dire que bientôt, ce ne sera plus un rêve pour moi !

« Tu devrais vivre en France un jour, c’est pas si mal tu sais. »

C’est vrai ça, après tout, on n’est pas si mal en France. Je ne dirai jamais le contraire. Et je ne dirai pas non plus qu’ailleurs, ce ne soit pas tout aussi bien ailleurs. Alors Jamy, pourquoi je pars ? Pourquoi je voyage ?

Très bonne question ! Mais y a-t-il seulement une réponse ?

Selon Voyagerplus.net, « il est bien rare que le premier voyage reste le seul. Une fois donné le coup d’envoi, le risque de devenir accro est très réel. Quand on a la chance de réaliser que la vie a d’autres couleurs que celles qu’on lui connaissait, on ne peut plus voir le monde de la même façon. » Les voyageurs aiment défier le temps, prennent du plaisir à apprendre,  aime cette ouverture sur le monde et la simplicité des échanges. Parfois ils croient fuir, mais c’est en fait pour mieux se retrouver.

Les voyageurs voyagent pour grandir (En arrière plan : plante qui grandit et qui devient une fleur). Ils rêvent secrètement de changer le monde ou du moins, le leur. Voyager ne veut pas obligatoirement dire voyager loin, mais il ne faut pas confondre « voyage » et « vacances ». Si un week-end à Amsterdam ou une semaine en Thaïlande n’a pas pour conséquence une bribe de changement dans votre vie, on appelle cela des vacances. Ce qui est tout aussi nécessaire à l’équilibre d’une vie. Ouais Ça sonne moi ça…

Je ne vais pas vous mentir : 13 ans après mon premier voyage en bus en Ukraine, je ne sais toujours pas pourquoi j’ai ce besoin de voyager. C’est peut-être ma drogue. Je le sens, il faut que j’y aille. Aujourd’hui, je sais juste que le vent vient de m’appeler et qu’il faut y aller (#référenceLeChocolatLeFilm). Et puis quand je reviendrai, je sais juste qu’il y avait quelqu’un à rencontrer.

Aller, en route Marcel !

PS : no worries my friend, gardez en tête que la Terre est ronde et que je reviendrai un jour vous raconter mes histoires, rien que pour les voir briller dans vos yeux et les revivre au passage. Car revenir fait aussi parti du voyage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s